The Man in the High Castle ou comment serait la vie si les nazis avaient gagné la guerre (Attention, point Godwin inévitable)

Alors que le FN est, pour une raison qu’on a encore du mal à expliquer, plus puissant que jamais, et que de l’autre côté de l’Atlantique un certain Donald Trump progresse dans les sondages après avoir dit des horreurs, le 20 novembre dernier c’était le meilleur moment pour qu’Amazon sorte son adaptation de l’uchronie de Philip K. Dick The Man in the High Castle (traduire Le Maître du Haut Château si tu veux, c’est la traduction française du titre du bouquin de K. Dick et c’est plus facile à dire et les gens comprennent mieux parce que le bouquin est quand même un peu connu et parce qu’on n’a pas l’air d’un con qui bouffe du yaourt en le disant en français).

Je n’ai absolument pas l’intention de spoiler la série, ce serait dommage, mais si, comme moi, tu as déjà lu le bouquin, tu sais déjà de quoi ça parle, la série est l’adaptation la plus fidèle existante au monde (facile c’est la seule…).

Pour les anti-lecture (HONTE SUR VOUS ! IL FAUT LIRE !), on peut résumer le pitch en une question :

Et si c’était l’Axe qui avait gagné la Seconde Guerre Mondiale ?

Pour rappel, parce que je te vois venir, tu n’as pas bien suivi tes cours d’histoire au lycée et l’histoire c’est définitivement pas ton truc, tu as tout oublié ou peut-être que tu ne l’as même jamais su, l’Axe (qui n’a rien à voir avec un parfum déodorant super sexy, au contraire et d’ailleurs je ne sais pas ce qui leur a pris d’appeler un parfum comme ça c’est un peu bête mais bon) c’est, en substance, l’Allemagne d’Hitler + le Japon de l’Empereur Showa + l’Italie de Mussolini. Des grands méchants super-vilains qui font une super alliance quoi. Face à eux, les Alliés, qu’on connaît plutôt bien parce que ce sont les gentils et qu’à la fin, IRL, ils ont gagné, et donc parmi lesquels on a les États-Unis, l’Angleterre, la France…

Non, je ne vais pas te refaire le cours d’histoire que tu as dû louper au lycée, il y a toujours Wikipédia pour te rattraper et on n’est pas là pour ça…

Donc l’idée de l’histoire, c’est qu’à la fin ce sont les super-vilains qui gagnent. Et ça donnerait une carte des États-Unis comme ça :

Man_High_Castle_TV_Series_map (1)

Partant de là, K. Dick s’est complètement lâché, comme à son habitude, et en 1962 il nous a pondu un bouquin aussi bon qu’écœurant, où chaque page donne envie de vomir le contenu de son estomac au moins deux fois mais qu’il est impossible d’arrêter de lire avant d’en avoir fini, et même à la fin on en redemande.

Alors évidemment, quand j’ai appris qu’ils allaient en faire une série j’ai sauté de joie, oui, contrairement aux vrais de vrais fans d’œuvres littéraires de SF ou de Fantasy, j’ai tendance à beaucoup aimer les bonnes adaptations de mes bouquins préférés, d’autant plus quand c’est Ridley Scott aux commandes, et quand j’ai vu la polémique qu’a créée l’excellente campagne de promotion de la série aux Etats-Unis (WHAAAAAT !? Un aigle nazi sur le drapeau des Unaytid Staytes of Améwica ! IMEPOSSIBEULE !) ça m’a fait doucement sourire.

Tu ne sais probablement pas encore ce qui te pend au nez, tu ne sais peut-être pas ce que tu vas subir, mais quand tu auras mis le nez dedans, et je sais que tu auras forcément la curiosité de regarder au moins un épisode, un jour, parce que tu sais que j’ai bon goût en matière de série (enfin la plupart du temps) et que quand j’ai un coup de cœur c’est forcément bien (dernier coup de cœur : Black Mirror, pour te donner une idée du level si tu ne me connais pas) donc quand tu auras mis le nez dans cette série tu ne pourras plus t’arrêter, tu seras obligé de continuer à regarder, jusqu’au bout, les 10 épisodes, en entier, même si c’est mal traduit et que tu ne comprends pas l’anglais, pas grave, tu apprendras l’anglais pour ça, parce qu’il faut regarder cette série, en binge-watching, comme tu l’as fait pour Lost il y a quinze ans… (Ou pour House of Cards… Ou Sense 8… Ou Black Mirror… En fait, quelle bonne série ne regardes-tu pas en binge-watching ? Je ne cite pas GoT parce que celle là je la regarde en direct épisode par épisode parce que je suis un peu maso dans le fond…)

Et franchement elle tombe bien cette série, pour la fin d’année et pour cette époque particulière, c’est pile le bon moment, le moment où notre société est en plein pétage de câble, le moment où le monde cherche des réponses à des questions qu’il ne devrait pas ou plus se poser, ce moment où le point Godwin est trop facilement et rapidement atteint dès que tu commences à parler avec quelqu’un…

Allez, un petit coup d’oeil au pilote au moins ?

Et comme une référence à l’histoire, avec le Poids de la Sauterelle, tout ça quoi (tu comprendras quand tu le verras, bien que ce soit la traduction française du titre d’un bouquin qu’on passe en douce dans la version française du Maître du Haut Château, le livre, et que dans la série ce soit une bande vidéo intitulée The Grasshopper Lies Heavy (traduit par Le Poids de la Sauterelle quoi…), enfin je me comprends), tu peux trouver la série piratée facilement. Je ne conseille pas, évidemment, c’est quand même bien de participer au financement d’une bonne série, surtout quand elle est aussi bonne que celle-ci, mais bon, pirater cette série peu passer pour une sorte d’hommage par les temps qui courent…

The-Man-In-The-High-Castle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :