Vivre dans un abri anti-atomique. Et après ?

Ce jeu, Fallout Shelter, je l’ai trouvé par hasard sur le Play Store alors que je cherchais désespérément un jeu correct pour passer le temps dans les transports en commun. Oui, j’aime bien jouer le soir après le boulot. C’est top pour se vider la tête.

Et faut dire que ce jeu est juste É-NORME.

Alors attention, Fallout Shelter n’a absolument rien à voir avec les vraiment inutiles Candy Crush Soda, Pet Rescue Saga et autres Blossom Blast Saga (bien que j’aie passé récemment pas mal de temps sur ce dernier qui est relativement bien fait pour un casse-tête basique) si ce n’est que comme ces jeux, Fallout Shelter est gratuit. Intégralement. C’est ce qu’on appelle un free-to-play. Voilà. Et c’est bien. Et pas de publicité. Et ça c’est rare pour un free-to-play.

Fallout Shelter doit son nom, son histoire et son origine à la série de jeux Fallout, que je ne connais pas encore mais qui est, si j’ai bien tout suivi, un jeu de rôle et d’action (A-RPG pour Action Role-Playing Game) où on incarne un homme, seul survivant d’un abri atomique dont il sort après 200 ans d’hibernation suite à une guerre nucléaire, qui doit explorer un monde apocalyptique.

Le free-to-play Fallout Shelter sur smartphone a été lancé pour promouvoir Fallout 4 qui est disponible sur console. Pour le coup, je trouve que c’est un excellent coup de pub puisque Fallout Shelter m’a vraiment donné envie de tester Fallout 4. Donc avec moi ça a marché. J’avoue.

Fallout Shelter, c’est l’histoire d’un abri anti-atomique qui ouvre ses portes suite à une catastrophe nucléaire qui détruit le monde. En gros c’est un prélude à Fallout 4. Le moment où on entre dans l’abri.

Toi, avec tes gros doigts, tu es le gérant de l’abri et tu dois donner des tâches à tes petits habitants pour qu’ils survivent. Manger, boire, s’éclairer, se former pour mieux manger, mieux boire et mieux s’éclairer, et puis explorer l’extérieur sans vraiment quitter le bunker, c’est vrai que dit comme ça, ça ne vend pas du rêve mais, en vrai, une fois qu’on a commencé ce jeu, on ne peut plus s’arrêter. Et pour un free-to-play les possibilités sont énormes, il y a peu de limites et vraiment pas besoin de dépenser de l’argent pour s’amuser (alors oui, on a la possibilité d’acheter certains trucs, mais sincèrement on s’en passe, et c’est à ça qu’on reconnait un bon free-to-play). Le petit truc en plus de ce jeu de survie, parce que c’est un jeu de survie, on se fait attaquer, parfois, on est envahi par des bestioles génétiquement modifiées, parfois, mais son petit truc en plus c’est son côté 50’s vraiment pas dégueu et complètement assumé, avec la musique, le design du jeu, la décoration, les tenues et les armes et surtout la multitude de détails, on se croirait pour de vrai dans un abri anti-atomique post 2nde GM.

Si on ne comprend pas le jeu du premier coup, pas grave ! On peut ouvrir jusqu’à 3 abris et supprimer ceux qu’on aurait loupés, donc pas de panique, il m’a fallu 2 essais pas très concluants avant d’enfin réussir à maintenir mes petits habitants en vie.

Alors, convaincu ?

Oui ! Je télécharge le jeu ici !

Non ! Je préfère aller directement sur Fallout 4 !

FalloutShelter_ScreenShot2
Ils sont heureux dans leur petit abri… – Fallout Shelter
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :