Les départementales, les nouvelles élections cantonales

Code électoralEt rebelote, on a eu des municipales en mars 2014, vous avez fait l’effort d’aller voter j’en suis sure ainsi qu’aux européennes en mai, mais pas le temps de souffler, en mars 2015 les départementales débarquent suivies des régionales en décembre, avec leurs lots de candidats et de campagnes, de quoi intéresser n’importe qui à la communication politique pendant toute une année, et moi de vous faire profiter de tout ça en live, si j’ai le temps.

Les « départementales », oui, ce ne sont plus des « cantonales », ça rend les choses un peu plus logiques en fait, même si les élus le sont toujours sur les cantons, ces territoires qu’on connait plutôt mal, une des multiples divisions de notre merveilleux millefeuille administratif français… Bref, l’échelon de référence c’est le département, ça l’est pour les conseillers généraux, élus lors des cantonales, ça le sera pour les conseillers départementaux, même si nous ne savons pas encore vraiment à l’heure qu’il est quels seront au final leurs domaines de compétences… Les joies de la réforme territoriale !

Ce qui change pour cette élection, ce n’est donc pas l’échelon, ce sera surement la responsabilité, mais c’est d’abord au niveau du nombre d’élus par cantons :

  • Cantonales : Scrutin uninominal majoritaire à deux tours
  • Départementales : Scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours

En gros, au lieu de présenter un candidat titulaire avec un suppléant, il faudra présenter un candidat et une candidate avec un suppléant et une suppléante, on double pour obliger à la parité, j’attends de voir comment nos amis politiciens vont faire pour contourner tout ça cette fois-ci, ça risque d’être intéressant…

Et ce qui change aussi c’est le nombre de cantons :

  • Cantonales : 4055 cantons
  • Départementales : 2074 cantons

En gros ce qui change à la fin c’est le nombre d’élus, de 4055 conseillers généraux on passe à 4128…

Grosse déception pour le coup, une réforme censée réduire le nombre d’élus mais qui, au contraire, l’augmente… Et pareil pour les régionales, moins de régions mais le même nombre d’élus. C’est très fort.

Sinon pour le scrutin des départementales c’est comme les cantonales, n’importe qui peut se présenter du moment qu’il est inscrit sur une liste électorale dans le département un mois avant le scrutin et qu’il a 18 ans la veille du jour du scrutin (et qu’il a un copain et deux copines qui veulent bien se lancer avec lui).

Pour être élu au premier tour, pareil que les cantonales, il faut faire 50% des exprimés et 12,5% des inscrits, et si personne ne réussit à passer ces deux caps au premier tour, second tour avec les deux premiers binômes du premier tour et ceux qui ont fait plus de 12,5% au premier tour, mais avec une abstention aussi importante, rares sont ceux qui dépassent les 12,5% des inscrits au premier tour donc attendez-vous à des duels partout au second tour.

Sauf si tous (ou presque) les citoyens vont aux urnes, dans certaines villes ça arrive…

Restons optimistes !

De toute façon ce n’est pas un scrutin proportionnel, donc à partir de là c’est facile de dire que ce n’est pas encore très démocratique tout ça, et quand c’est pas démocratique c’est plutôt risqué, je me demande souvent comment, de nos jours et malgré toute notre histoire, on peut encore laisser le pouvoir entre les mains d’un seul parti…

On aurait pu peut-être proposer d’élargir le domaine électoral au département comme pour les régionales, avec un scrutin proportionnel paritaire de liste basé sur le nombre de sièges à pourvoir, on supprime au passage l’échelon cantonal qui n’a plus vraiment de raison d’exister avec l’émergence des communautés de communes et on peut éventuellement réduire le nombre de conseillers généraux de 10 à 20 % plutôt que de s’évertuer à créer un système bizarre, archaïque, qui finalement n’a pas vraiment de raison d’être, d’autant que si j’ai bien compris on se dirige vers une réduction des responsabilités, donc plus d’élus avec moins de travail.

Si quelqu’un comprend…

Tout ça pour dire que cette année on vote pour nos premiers conseiller-es départementaux-ales !
(prononcez « conseilléhère départementohalles », ça fait genre…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :