Des transports en commun ? Pourquoi faire ?

Ici Limoges !

Préfecture de la Haute-Vienne et de la région Limousin, plus grande ville de sa région avec près de 140 000 habitants et environ 265 000 habitants dans l’aire urbaine, Limoges est située entre Clermont-Ferrand et Bordeaux et entre Paris et Toulouse. La ligne de train Paris-Toulouse la traverse d’ailleurs et s’y arrête obligatoirement quand elle ne passe pas par Bordeaux. A 3 heures de Paris, 2 heures de l’Atlantique et du Massif Central, 2 heures et demi de Toulouse et 3 heures de l’Espagne, Limoges est à la fois près et loin de tout.

Limoges est une ville que l’on connaît de nom mais que l’on ne situe jamais si on n’y a jamais mis les pieds. Capitale des arts du feu, ville de la porcelaine et de l’émail, elle est chargée d’histoire avec plusieurs belles églises, une cathédrale et de nombreux bâtiments anciens, témoins et survivants de l’Occupation. Entourée par quelques petites villes, que l’on ne peut décemment pas considérer comme banlieusardes, Limoges bénéficie d’un accès privilégié au calme de la campagne limousine, de ses villages historiques et de ses nombreux lacs.

Avec une gare magnifique figurant dans le palmarès des plus belles gares d’Europe, 5ème plus belle gare du monde d’après le magazine Newsweek en 2009, la gare des Bénédictins permet à Limoges de survivre et de rester une ville au centre de l’activité industrielle entre Paris, le Sud Ouest de la France et l’Espagne. La gare des Charentes permet le lien vers Angoulème et l’aéroport international, situé à seulement 15 minutes de la ville, où transitent plus de 400 000 personnes par an, permet de relier Limoges à Paris, Lyon, Nice, Londres et plusieurs autres grandes villes européennes.

Limoges, en fait, ça a l’air trop bien !

Sauf que Limoges a aussi quelques défauts. On va s’intéresser à l’un d’entre eux : Les transports en commun.

Limoges boude les transports en commun.

La ville se targue d’avoir un nouveau Zénith (un des plus petits de France soit dit en passant), un nouveau multiplexe (mais un seul propriétaire pour les 3 cinémas de la ville, ce qui lui donne le monopole et le droit de faire ce qu’il veut notamment sur les prix d’entrée et des confiseries, surtout des confiseries), un grand nombre de salles de spectacle par rapport au nombre d’habitants et bientôt une nouvelle piscine. Mais tous ces lieux, qui proposent un peu de vie supplémentaire dans cette petite ville que l’on qualifie souvent de morne, ne sont malheureusement pas desservis efficacement par les transports en commun.

Un bus par heure ?

On en est presque là… A Limoges, pour avoir un bus deux fois par heure il faut se battre pendant des années. Limoges-Landouge, par exemple, située dans l’aire urbaine de Limoges, commune de 14 000 habitants, est desservie  depuis peu par un bus qui passe seulement deux fois par heure en semaine et deux fois moins les week-end et vacances scolaires. Le Moulin Rabaud, centre de formation professionnel, et ses alentours, situés dans la ville de Limoges mais relativement loin du centre, ne sont desservis que 4 fois par jour. Et c’est ainsi pour la plupart des fins de ligne. Si on jète un œil aux horaires, on ne peut s’empêcher de remarquer que non seulement il y a très peu de passages, mais en plus, la STCL (Société des Transports en Commun de Limoges) gaspille le papier. Pour un si petit nombre de bus, inutile d’imprimer les horaires sur un format aussi grand !

Mais pourquoi est-ce que les usagers des transports en commun sont-ils si lésés ?

La réponse est simple, officiellement le projet de tramway proposé par le candidat du MoDem aux élections de 2008 est « reporté », officieusement, M. Rodet, Député-Maire de Limoges, n’envisage pas du tout de faire revenir les tramways dans les rues de Limoges.

Faire revenir ? Parce qu’il y en a déjà eu un ?

Mais oui, bien sûr que oui, plusieurs même, des tramway dont l’histoire est très longue. Au début du siècle dernier, 6 lignes de tramway traversaient la ville de long en large. Le tramway connaît alors ses plus belles années jusqu’en 1938. C’est avant l’occupation que Léon Betoulle, maire de Limoges, admiratif de la ville de Liège et de ses trolleybus, décide de créer 8 lignes de trolleybus. Un trolleybus est un mélange entre un tramway et un bus, c’est un bus muni d’une alimentation électrique identique à celle des tramways mais qui circule sur les routes. C’est l’entreprise Vetra qui détient le monopole en France, et cette entreprise s’est justement réfugiée à Limoges pendant la Seconde Guerre Mondiale, sous l’Occupation. La transition entre le tramway et le trolleybus se fait assez rapidement. En 1951, le dernier tramway laisse sa place aux trolleybus, la fin d’une ère.

Et ça fonctionne les trolleybus ?

Pas tant que ça en fait… Aujourd’hui, 24 lignes de bus et trolleybus circulent à Limoges, et seulement 5 traversent la ville le dimanche et les jours fériés. Moins de la moitié de ces lignes sont des trolleybus, Limoges espère garder un peu de son cachet avec cette mode que les autres villes de France qui en bénéficiait ont préféré laisser tomber au profit d’un tramway. Limoges a également investi dans des parking destinés aux voitures des utilisateurs des transports en commun, mais ces parkings sont très peu fréquentés. Les axes routiers, favorisés par la politique de la ville après la Guerre, sont rénovés fréquemment, circuler à Limoges en voiture est un jeu d’enfant, on traverse facilement la ville en une petite demi-heure quand les routes sont libres de travaux, et, quand on sait où aller, il est facile de se garer près du centre sans payer une somme astronomique (c’est souvent gratuit). L’intérêt de prendre le bus à Limoges est donc inexistant, ça nous coûtera plus cher et nous ne sommes pas certains d’arriver (à l’heure souhaitée ou non) au centre ville ou à la destination voulue.

Trolleybus et bus à l’arrêt de la Mairie de Limoges.

Je sais que mon témoignage ne vaut pas grand chose, mais bon…

Personnellement, je ne prends pas le bus à Limoges, sinon je suis contrainte de le prendre soit le matin avant 8 heures, soit le midi, soit l’après-midi à 16 heures soit le soir à 18 heures, et le soir il est plein à ras bord d’étudiants qui sortent de leur école située près de chez moi et qui se tassent dans le seul bus qui passe dans le coin, si je souhaite aller quelque part je ne suis pas sûre de pouvoir arriver là où je souhaite avec les trajets que j’ai à ma disposition, et si je veux aller en ville à une autre heure que celles qu’on me propose à l’arrêt le plus proche, je dois parcourir environ deux kilomètres en pleine campagne et traverser une cité HLM. Autrement dit, dès que la nuit tombe, je ne suis pas rassurée… Je préfère donc prendre ma voiture.

Pourquoi les limougeauds privilégient leur voiture au bus ?

Pour un grand nombre de raisons que vous avez sûrement compris. Pas de bus à proximité de chez soi, dépense inutile de temps et d’argent, galère pour arriver à destination, bus trop rapides (les chauffeurs, malgré leur sympathie, ont une conduite violente et rapide, c’est rédhibitoire pour une personne malade en bus ou pour une personne âgée qui ne peut pas rester debout), peu de places assises pour un grand nombre de retraités (Limoges est une ville agréable pour la retraite des séniors semblerait-il), ces inconvénients font malheureusement face à très peu d’avantages. D’ailleurs j’avoue que je n’en trouve actuellement aucun.

Et les jeunes ?

Les sorties d’école et de fac disposent toutes d’une ou deux lignes de bus accessibles à une distance relativement proche, mais ces bus se dirigent tous ou presque vers le centre, il n’y a aucune ligne transversale, donc il est souvent plus judicieux de se déplacer à pied. En outre, la nuit aucun bus ne circule, sortir le soir implique de rentrer soit à pied soit en voiture, mais dans le deuxième cas celui qui conduit ne doit pas boire. Pour ceux qui s’abstiennent tout le temps ce n’est pas un problème, mais malheureusement il n’y a pas tant d’abstinents que ça à Limoges.

Et la culture ?

Pas de bus la nuit signifie aussi peu de monde dehors, tout le monde ne dispose pas d’une voiture et tout le monde ne vit pas dans le centre. Créer des espaces de vie à l’extérieur du centre ville comme le Zénith et le Multiplexe devient alors totalement superflu, la fréquentation ne peut pas décoller, et si c’est le cas les parkings disponibles ne sont pas suffisamment grands pour accueillir la foule. Les salles de concerts sont excentrées donc peu accessibles, le Centre Culturel John Lenon par exemple, qui propose des concerts régulièrement, n’est pas desservi par une ligne de bus le soir. Il n’y a que lors du festival des Francophonie en Limousin (qui a lieu la dernière semaine du mois de septembre) qu’une navette est mise en place pour emmener les spectateurs d’un bout à l’autre de la ville, sans elle la plupart des salles seraient vides.

En ce qui concerne la pollution ?

Avec le taux élevé d’uranium présent dans l’eau de la région, la lutte contre la pollution due aux gaz d’échappement devient secondaire. Certes un effort est fait pour pousser les limougeauds à prendre le bus, mais il est ignoré par la majorité. Qui, à part les conducteurs de voitures qui attendent derrière un bus au feu, va lire les pancartes installées à l’arrière des bus et trolleybus pour inciter à utiliser des transports moins polluants et moins bruyants que des voitures ? Et ces conducteurs, dans leur voiture, vont-ils changer leurs habitudes ? Rien n’incite le limougeaud à prendre le bus, rien ne l’y oblige, rien ne l’y force, à Limoges la voiture est reine…

On ne peut pas prendre son vélo ?

Non on n’y pense pas, à moins d’être un très bon cycliste. Limoges est une ville construite sur des kilomètres de pente et de faux plats, monter puis descendre, l’homme en bleu, personnalité connue à Limoges, qui sillonne les rues depuis des années, le sait mieux que personne, pour faire du vélo à Limoges, il faut avoir le maillot à pois. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que chaque année plusieurs courses de vélo y ont lieu (l’une d’elle passe juste en bas de ma maison tous les ans à la fin du mois d’août), et que Limoges et ses environs accueillent souvent le Tour de France. Imaginons quelqu’un qui doit aller à un rendez-vous important, qui ne dispose que de son vélo, et qui doit monter une pente raide sur plusieurs kilomètres, il arrivera trempé à son rendez-vous et fera mauvaise impression… A Limoges, on sait pourquoi on n’a pas de système Vélib, mais vu que tout le monde dispose d’un vélo chez soi, on a du mal à comprendre l’absence de piste cyclable !

Alors finalement, pourquoi laisser sa voiture au garage ?!

Si toutefois quelqu’un a une solution pour développer les réseaux de transports en commun à Limoges, il est temps qu’il se manifeste auprès de M. Rodet, et je suis persuadée qu’il sera soutenu par quelques membres des mouvements écologiques de la région qui ne sont pas très proches des idées de M. le Député-Maire.

Publicités

2 commentaires sur “Des transports en commun ? Pourquoi faire ?

Ajouter un commentaire

  1. Pour compléter Les Verts (mais aussi visiblement d’autres ?) relancent régulièrement l’idée d’un MétroLim
    non pas un métro bien entendu 😉 mais la réutilisation intelligente des lignes de chemin de fer (notamment pour ta remarque excellente sur la transversalité !!) avec en complément du tram
    cela s’appele du Tram Train et après le succès récent (et retour) du Tram en France, cette solution prend aussi son envol ça et là…

    Il y aurait notamment moyen d’utiliser la ligne passant non loin de la zup de l’aurence, la fac de science… et de traverser la ville…

  2. Article plutôt intéressant concernant ton point de vue, mais qui appelle bon nombre de remarques de ma part.

    – les villes situées dans l’agglomération de Limoges sont bien des villes de banlieue, comment les qualifier si elles ne le sont pas? N’oublions pas que ces villes fournissent pour une bonne partie les personnes qui viennent travailler à Limoges… Alors oui forcément, elles ne peuvent pas jouer un rôle extraordinaire, Limoges étant une capitale dominante de ce point de vue là, mais tout même elles ont un certain mérite à avoir en développant au mieux et au maximum les services sur leurs territoires.

    – Partie « Limoges boude les transports en commun. » => je ne doute pas de la bonne volonté de fournir des informations véridiques, mais il ne faudrait quand même pas « mentir ». La STCL propose une navette spéciale les soirs de concert et spectacle pour rejoindre le Zénith depuis le centre-ville (http://www.stcl.fr/pages/32), donc l’argument comme quoi on construit, on développe mais y a rien pour desservir est somme toute assez faux! Idem pour le nouveau complexe cinéma et le futur centre aquarécréatif, la ligne 10 passe et s’arrête devant à hauteur de toutes les 10 min la journée, et un peu moins le soir! De plus, je rajouterai que la ligne 20 va être étendue pour desservir la nouvelle zone commerciale (Family Village).

    – Partie « Un bus par heure ? » => C’est vrai pour certaines lignes, beaucoup moins pour d’autres! Et la STCL s’efforce chaque année de faire des aménagements horaires sur les lignes afin de rendre le service le meilleur qu’il soit. Récemment des bus supplémentaires ont par exemple été rajouté sur les lignes 1 ou 12… Et les évolutions se font régulièrement. On ne peut pas non plus envisager de mettre des bus plus fréquemment sur certaines lignes si c’est pour les faire rouler à vide… Economies…

    – Partie « Mais pourquoi est-ce que les usagers des transports en commun sont-ils si lésés ? » => Pourquoi donc faire « revenir » le tramway à Limoges? Il faut regarder un peu la topographie et la géographie de la ville pour se dire que le tramway n’a pas sa place à Limoges! C’est pas réalisable vu la configuration des rues de la capitale limousine.

    – Partie « Et ça fonctionne les trolleybus ? » => Oui ça fonctionne les trolleybus, et de mieux en mieux! Le parc est renouvelé au fur et à mesure avec des trolleys dernière génération pour le confort de tous et le respect de l’environnement.
    5 lignes le dimanche et les jours fériés, c’est quand même pas mal! Il y a de cela quelques années il n’y avait qu’une seule ligne! Donc aujourd’hui un dimanche ou un jour férié on peut se déplacer et aller presque partout à Limoges en bus!
    Pour les parcs relais, on peut en effet regretter leur manque d’utilisation, mais plus de communication (prévu pour la rentrée) et des tarifs bus plus attractifs pourraient faire changer les choses…

    – Partie « Je sais que mon témoignage ne vaut pas grand chose, mais bon… » => si j’étais mauvaise langue je dirai « c’est pas bien pour une jeune écolo de prendre sa voiture plutôt que le bus », mais je ne le dirai pas parce que je ne me veux pas donneur de leçon! Enfin moi je prends le bus dans la mesure du possible! Après chacun voit son propre intérêt…
    Mais combien de personnes prennent le bus avant 8h, combien le prennent après 18h? Beaucoup, et le temps passé dans les transports en commun (même si c’est parfois « chiant » après une longue journée de boulot) n’est pas du temps perdu, on peut en profiter pour faire bon nombre de choses.

    – Partie « Pourquoi les limougeauds privilégient leur voiture au bus ? » => Euh je trouve que tu t’emportes un peu dans ton article là… Les arrêts pour les limougeauds ne sont pas trop éloignés! Je pense que chaque personne habitant Limoges a un arrêt pas loin de chez soi! Quant à la conduite des chauffeurs, il n’y a pas de profil type de chauffeur et pour prendre le bus régulièrement, je peux assurer que la plupart des conducteurs roulent à une allure tout à fait correcte.
    Les places assises… Y en aurait-il plus dans les tramways?

    – Partie « Et les jeunes ? » => Interconnectivité… C’est le mot qui résume bien la façon dont on doit prendre le bus à Limoges. On sort de la fac, on prend le bus qui passe à coté et qui nous amène en centre-ville pour ensuite prendre un autre bus pour la destination de notre choix qui nous ramène chez nous… C’est aussi comme ça que ça marche les bus! On ne peut pas non plus avoir un bus qui nous prend devant la porte et nous amène là où on le souhaite, ça c’est le taxi et c’est surement pas le même prix et la même dépense pour l’environnement!!

    – Partie « Et la culture ? » => Il y a quand même 2 bus de nuit qui roulent jusqu’à minuit et reprennent à 5h…. Certes ce n’est pas la nuit, mais ils ont le mérite d’exister!
    Pour le Zénith et le cinéma je ne reviendrai pas dessus, je les ai déjà évoqué plus haut… Pour Lennon par contre je rejoins ta pensée et je regrette que cette salle de concert très fréquentée ne soit pas mieux desservie… Mais après c’est pareil dans toutes les villes, les salles de concerts sont souvent excentrées par rapport au centre-ville.

    – Partie « En ce qui concerne la pollution ? » => L’eau de Limoges est d’une très bonne qualité, il faut arrêter de croire les « on dit que… ». Après je pense que les gens doivent prendre conscience eux même des efforts qu’ils doivent faire pour l’environnement! Pourquoi devrait-on toujours forcer les gens à prendre conscience de quelque chose?

    – Partie « On ne peut pas prendre son vélo ? » => Oui Limoges est une ville sur une colline, mais ça on n’y peut rien, et depuis quelques temps des efforts sont tout de même faits pour réaliser des pistes cyclables. Elles sont ce qu’elles sont, mais là encore elles ont le mérite d’exister! Le système de Vélib avait été envisagé un temps à Limoges, et il n’est pas dit qu’il ne refasse pas son apparition d’ici quelques temps…

    – Partie « Alors finalement, pourquoi laisser sa voiture au garage ?! » => Drôle de question de conclusion pour une jeune verte 😉
    Plus sérieusement, je pense que la solution pour développer les transports en commun à Limoges, c’est les limougeaud(e)s eux mêmes qui doivent les chercher! Je prends le bus tous les jours et je n’ai pas à me plaindre plus que ça de ce service public! Je peux me déplacer comme je le souhaite et où je le souhaite, et pourtant je n’habite pas en plein centre-ville…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :