Limoges boude le tennis

A Limoges, depuis le 26 mai 2010, l’accès aux terrains de tennis mis à disposition par la ville est gratuit. Malgré cela, les limougeauds sont rarement sur les courts.

Jouer au tennis, pour un débutant, ça ne coûte presque rien. Une paire de tennis, un jogging, des balles et une raquette, le sportif du dimanche trouvera facilement le matériel pour une bouchée de pain, neuf ou d’occasion, dans les commerces sportifs ou sur Internet. Les terrains de tennis neuf mis à disposition par la ville bénéficient d’un accès gratuit et presque sans limite. Les mercredis seulement l’accès est restreint, les deux terrains, situés dans la vallée de l’Aurence, près du centre culturel Jean Le Bail, sont réservés à l’événement « Fête le mur », manifestation gratuite destinée à apprendre le tennis aux enfants de Limoges.

Ce sont donc 6 jours et demi par semaine que les deux courts, inaugurés le 26 mai 2010 par Yannick NOAH, sont à la disposition des amateurs. Pourtant, leur fréquentation reste au plus bas. Les estivants pourraient profiter de la météo propice aux sports en extérieur, de la gratuité de l’accès, du cadre sympathique, calme, de la disponibilité des deux terrains neufs et de leurs murs d’entraînement pour apprendre à jouer seuls ou à plusieurs. Mais malgré la venue du champion de tennis pour l’inauguration, peu de limougeauds sont au courant de l’existence de ces deux courts neufs et gratuits dont ils disposent.

Yannick NOAH inaugurait les deux terrains du Val de l’Aurence le 26 mai 2010

Les joueurs qui utilisent ces deux courts ne s’en plaignent pas, ils ont un accès privilégié et peuvent pratiquer quand ils le souhaitent. Cependant, si les courts restent vides trop souvent, ils risquent fort d’être victimes de dégradations, comme l’ont été deux des six courts universitaires du campus de la fac de science à La Borie, également gratuits et ouverts à tous depuis peu.

Deux des six terrains de tennis du campus universitaire, situés entre l’IUT et la Fac de Sciences.

Les terrains de tennis de la vallée de l’Aurence sont la dernière initiative en date de la ville pour attirer ses habitants vers le tennis. Un an avant, les 25 et 26 avril 2009, la ville accueillait la Fed Cup au Palais des Sports de Beaublanc qui s’était transformé pour l’occasion en terrain de tennis en terre battue : Amélie MAURESMO avait d’ailleurs fait sensation face aux slovaques.

Beaublanc transformé en court en terre battue pour la Fed Cup les 25 et 26 avril 2009

Les initiatives de la ville de Limoges pour rendre le quotidien plus intéressants à ses jeunes habitants sont malheureusement trop souvent ignorées au profit des activités destinées aux plus âgés. Depuis longtemps la ville souhaite redorer son image et attirer la jeunesse. 20 000 étudiants sont à Limoges, c’est peu mais ils sont chouchoutés avec des locaux universitaires quasi neufs et en très bon état. L’offre de formation n’est peut-être pas aussi intéressante que dans les autres villes universitaires mais le cadre calme est propice à des meilleurs résultats.

Pour conclure en quelques mots, j’avoue, Limoges a des bons côtés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :